Le bilan des six mois de lecture : édition littérature adulte

bilan litté adulte.png

C’est avec de la jolie musique dans les oreilles que je vous écris cet article. La semaine passée, je vous ai parlé de mes coups de cœur en littérature jeunesse/ado/young adult de ces six premiers mois de 2016, et cette semaine, je reviens donc tout naturellement pour vous parler de mes coups de cœur en littérature adulte. Pour être honnête avec vous, j’ai un peu de mal avec cette classification adulte/jeunesse, puisque je trouve que certains romans « ado » traitent avec brio des sujets très « adultes » (je pense notamment à Dans le désordre), ou alors peuvent convenir à un public adulte, puisqu’ils traitent de sujets fantastiques et merveilleux (je pense par exemple à la série de Christelle Dabos, La Passe-miroir). Comme c’est plus simple pour moi de faire cet article en deux parties, je vais garder cette classification, même si je trouve qu’elle a quelques défauts. J’arrête de philosopher sur la pertinence des classifications dans la littérature (en plus je ne pense pas que ma réflexion soit très riche), et je vous laisse avec mes livres « adultes » préférés de ces six premiers mois de 2016.

livre-ouvert-forme-symetrique_318-45443

Les Apparences Flynn.png

Si vous me connaissez un petit peu, et si on a déjà eu l’occasion de parler ensemble de préférences « livresques », vous savez probablement que je me risque très rarement du côté des polars, de la SF ou de la fantasy… Ce sont des travers que j’aimerais changer, mais ça prend du temps, alors j’y vais par pallier. C’est un peu cette envie de découvrir « quelque chose de nouveau » qui m’a poussée à lire Les Apparences. Je vous en ai parlé dans un article (si vous voulez allez le lire, c’est par ici), je ne vais donc pas vous refaire un résumé du livre et vous exposer mon ressenti suite à cette lecture. Les Apparences c’est un thriller qui vous reste dans la tête, et que l’on a du mal à ne pas lire d’une traite. Moi qui suis une vraie quiche (oui, oui) et qui ne connaît rien au monde des polars et des thrillers, j’ai beaucoup aimé lire ce livre de Gillian Flynn. Ça m’a même donné envie d’en lire d’autres et de continuer à m’aventurer dans ce monde inconnu 😉 Très honnêtement, si je devais conseiller un thriller à quelqu’un qui n’y connaît rien, et qui est un peu dans mon cas (c’est à dire : réticent-e, peu motivé-e), je pense que je lui conseillerais Les Apparences. Même si vous avez vu Gone Girl, je vous conseille de lire le roman, parce qu’il est vraiment génial (et que le film enrichit la lecture, plus qu’elle ne la gâche). (cliquez sur l’image pour avoir plus d’informations sur le livre)

Bojangles Bourdeaut.png

J’ai déjà consacré un article à En attendant Bojangles sur le blog, et je n’ai pas envie de trop vous fatiguer en répétant des choses déjà dites. Je crois que le ressenti de lecture qui reste après ces six mois, c’est celui d’avoir lu un livre chargé de douceur et d’amour. J’ai beaucoup aimé l’écriture d’Olivier Bourdeaut, j’ai trouvé qu’il créait un univers. Alors oui, son écriture peut donner l’impression qu’il fait preuve d’une certaine forme de condescendance, et donner l’impression que le narrateur est hautain, mais je pense vraiment que c’est une manière de rendre le traitement de la folie « doux ». Sans ce style un peu « précieux », je crois que la tendresse présente dans ce livre sauterait bien moins aux yeux. En attendant Bonjangles reste, à ce jour, un des livres qui m’a le plus marquée en 2016. Je crois que la seule manière de résumer ce livre, c’est de lire qu’il est joliment triste et follement doux. Si vous avez aimé Boris Vian (je pense notamment à L’Écume des jours), il est possible que ce roman vous plaise. (cliquez sur l’image pour avoir plus d’informations sur le livre)

Amours Récondo.png

Alors, normalement, j’avais prévu de consacrer un article tout entier à Léonor de Récondo (parce que je l’aime énormément, je crois que c’est une de mes autrices préférées, je lui fais une confiance totale, je lirai tout d’elle), mais je ne sais pas si je vais avoir le temps. Je profite donc de cet article pour vous parler d’un de ses romans. Je n’ai lu Amours que récemment, mais je peux d’ores et déjà affirmer qu’il fait partie de mes livres préférés de cette année 2016. Amours c’est l’histoire de trois personnages : Victoire, Céleste, Anselme. Victoire et Anselme sont mariés, mais c’est un mariage qui n’est pas heureux, ils vivent ensemble, mais ne sont pas amoureux. Anselme et Victoire ne font pas l’amour, tout simplement parce que Victoire ne parvient pas à prendre du plaisir avec Anselme. Ce dernier se « soulage » donc en allant violer (oui, c’est assez dur à lire au début, mais promis après c’est plus « soft ») la bonne, Céleste. Le problème c’est qu’un jour Céleste va tomber enceinte, et que le couple va devoir prendre une décision : renvoyer Céleste, ou alors garder le bébé et l’élever comme leur enfant. Ce que j’ai aimé dans Amours, c’est qu’une fois de plus, Léonor de Récondo parvient à nous parler de l’amour de façon très simple et très belle. Elle analyse les relations amoureuses avec justesse, mais sans jamais étouffer le lecteur/la lectrice d’informations. Tout est simple, tout est beau. Dans d’autres de ces romans, elle abordait le thème de « l’amour domestique » (au sens de l’amour familial, l’amour filial, etc), dans Amours il s’agit vraiment de l’amour-passion, de l’amour qui dévore, qui transforme, qui aveugle. Parce qu’en fait, Amours, ce n’est pas seulement l’histoire de trois personnages et d’une décision majeure, c’est également l’histoire de deux personnages qui vont découvrir à la fois la force de l’amour et la puissance (parfois destructrice) de la passion et du plaisir. Je vous le recommande vivement, c’est un livre magnifique, et en plus, il est disponible en poche ! (cliquez sur l’image pour avoir plus d’informations sur le livre)

Chagrin des vivants Hope.png

Je ne crois pas vous avoir parlé du Chagin des vivants d’Anna Hope sur le blog, ce qui est une grossière erreur de ma part. Le Chagrin des vivants se déroule sur trois jours, et nous propose de suivre le quotidien de trois femmes. Jusque là, rien de bien original, je vous l’accorde. L’originalité du roman repose dans le fait qu’il se déroule en 1920, après la Première Guerre mondiale, en Angleterre, juste avant l’arrivée du cercueil du soldat inconnu. On va suivre ces trois femmes, ayant pour unique point commun le fait de connaître, d’attendre, de pleurer, d’aimer quelqu’un parti faire la guerre. Il est intéressant de mettre le destin et l’histoire de ces femmes en lumière et de montrer que la guerre n’a pas affecté que les hommes ayant combattu, mais également les femmes qui ont attendu leur mari, père, frère, fils, elles ont appris à devenir indépendantes pendant leur départ et qui vont devoir apprendre à le rester une fois les hommes rentrés. L’écriture d’Anna Hope est vraiment très belle, toute en simplicité et en finesse. Chacune des femmes prend, tour à tour, la narration en charge. Ce qui est vraiment très chouette, c’est que ces femmes n’ont pas toutes le même âge, elles n’ont pas toutes les mêmes occupations, et c’est dans cette diversité que se trouve – à mon avis – toute la richesse et l’attrait du roman. Je ne sais pas si c’est un livre qui est agréable à lire en été : ce n’est pas à proprement parler une « lecture d’été », puisqu’il aborde des thèmes assez durs, ou du moins, assez tristes, mais si vous aimez lire des livres forts, marquants, et un peu historiques, celui-là devrait vous plaire. Si vous n’êtes pas un-e grand-e fan des romans historiques, ne prenez pas peur, ce livre ne risque pas de vous étouffer d’informations historiques, au contraire, c’est très léger (et je pense que c’est pour ça que « ça marche aussi bien »). (cliquez sur l’image pour avoir plus d’informations sur le livre)

Buvard Kerninon.png

Peut-être que vous vous rappelez de la fois où je vous ai parlé de Buvard sur le blog, c’était dans le cadre de mon article sur les femmes artistes dans la littérature. Encore une fois, je vous renvoie vers cet article pour plus d’informations, parce que j’ai peur de vous ennuyer. Ce que je retiens de cette lecture, c’est surtout l’écriture magnifique de Julia Kerninon. Non seulement l’histoire était passionnante, mais l’écriture était également très belle. Elle parle de l’amour et de la vie de façon extrêmement simple, mais extrêmement juste. J’avais également beaucoup aimé ce livre, parce qu’il parlait d’une autrice, et que c’est assez rare de voir ce genre d’histoire dans les romans contemporains (je trouve). Donc, si vous aimez les histoires de vie (un peu marginales pour le coup), et que vous aimez les belles écritures, sans fioritures, mais tout en justesse, il est fort probable que vous trouviez votre bonheur avec Buvard de Julia Kerninon. (cliquez sur l’image pour avoir plus d’informations sur le livre)

livre-ouvert-forme-symetrique_318-45443

J’achève ici ce bilan du premier semestre de 2016. Je me demande si je ne vais pas également vous faire un bilan BD… Je vais voir si j’ai le temps (oui, je cours encore et toujours après le temps…). J’espère que cette sélection vous aura plu (et que je ne vous fatigue pas avec mes bilans !).

Et vous, quels sont les livres adultes qui vous ont plu cette année ?

Plein d’amour, prenez soin de vous.

 

Publicités

19 réflexions sur “Le bilan des six mois de lecture : édition littérature adulte

  1. J’avais encore des réticences à me lancer dans les Apparences, mais voilà que ton article m’a encore un peu plus donné envie ! Je me lance à peine dans la SF et la fantasy mais le thriller et le polar c’est une autre histoire… Alors si tu penses que pour commencer ce livre est bien alors je suis ton conseil !

    J'aime

  2. ça fait longtemps que je veux lire « Amours », il faudrait vraiment que je le lise ! 🙂
    Par contre, « Le chagrin des vivants » me tente vraiment !! Et je serais très curieuse de lire « Buvard » 🙂

    Récemment, j’ai eu un gros coup de cœur pour « Une odeur de gingembre » d’Oswald Wynd, et pour « La grand-mère de Jade » de Frédérique Deghelt 😉

    J'aime

    1. Je connais absolument pas les titres dont tu me parles. J’avais lu « La Vie d’une autre » de Frédérique Deghelt il y a un moment déjà, et ça m’avait plutôt pas mal plu, je pense que j’essaierai d’en lire un autre d’elle 😉 Je note « Une odeur de gingembre », j’irai jeter un coup d’oeil 🙂

      Je te recommande vivement Amours, c’est un super beau livre (et Léonor de Récondo écrit vraiment super super bien) !

      Merci de ton gentil commentaire en tout cas 🙂

      J'aime

      1. J’espère que tu auras l’occasion de lire « Une odeur de gingembre » 🙂
        Je vais suivre ton avis, comme je dois aller dans des bouquineries demain, j’espère trouver « Amours » 😉

        Et de rien pour le commentaire 😉
        A bientôt ! 🙂

        Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai lu aucun des livres que tu présentes mais « En attendant Bojangles » fait beaucoup parler de lui en ce moment. On voit cette couverture colorée un peu partout ! Possible que je craque… Sinon, je retiens Buvard de Julia Kerninon !
    Personnellement, je suis plongée dans David Copperfield 🙂 Juste avant, j’ai lu « vous n’aurez pas ma haine », livre absolument sublime! Je te le conseille fortement et je pense d’ailleurs bientôt y consacrer un article.

    J'aime

    1. J’avais lu aussi Vous n’aurez pas ma haine, et j’avais pleuré à chaudes larmes… J’ai hâte de lire ton article 🙂
      Je te conseille vraiment Buvard, c’est un roman sublime, vraiment super bien écrit et très palpitant 🙂

      J'aime

  4. Pourrais-tu écrire un article sur les dix romans que tu recommandes à tout prix ? Les incontournables ? Ou quelque chose comme ça, en fait plusieurs bons romans qui te plaisent mais qui ne relèvent pas nécessairement d’une lecture récente. J’espère ne pas faire écho à quelque chose qui existe déjà sur ton blog. 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s