Les Apparences – Gillian Flynn

Dimanche 8 bisBonjour les loutrons, je suis très heureuse de vous retrouver pour un nouvel article lecture. J’ai l’impression que ça fait des mois et des mois que je n’ai pas pris le temps de vous parler d’un livre en particulier. En un sens, c’est de ma faute, puisque ces derniers temps j’ai beaucoup moins lu, et j’avais tellement de choses à gérer que je n’avais vraiment pas envie de me poser devant mon ordi pour vous écrire une critique de livre. Mais, et vous devez vous en douter, cette époque est révolue, puisque dernièrement j’ai lu un livre qui m’a profondément marquée et qui m’a beaucoup beaucoup plu. C’est un article un peu particulier que je m’apprête à écrire, puisque je vais vous parler d’un livre que j’ai lu après avoir vu son adaptation en film. Je dois vous avouer tout de suite que je suis une grande adepte du « il vaut mieux lire le livre avant de voir le film », et que je ne lis pas ou alors très très rarement les livres après qu’ils aient été adaptés en film (et que je les ai vus). Pourtant, j’ai dérogé à mes principes et à mon fameux « de toute façon le livre est bien mieux que le film, le film nuit au livre » et j’ai lu Les Apparences de Gillian Flynn.

Vous devez sûrement le savoir, Les Apparences est un thriller qui a été adapté au cinéma par David Fincher sous le titre Gone Girl (c’est le titre original du livre) il y a à peu près deux ans (en 2014). Ce film m’avait profondément bouleversée, j’avais été happée par l’histoire, je n’avais rien vu venir, et je m’étais pris une sacrée claque dans la figure. Et bien ma lecture a été un peu similaire.

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas l’histoire des Apparences, je vais essayer de vous faire un petit résumé rapide, sans pour autant trop vous spoiler. Ce thriller raconte l’histoire de Nick et Amy, un couple qui semble idéal au premier abord. À cause de la crise financière et de la maladie de la mère de Nick, ils sont contraints de quitter New York et de venir emménager dans la ville natale de Nick, sur les bords du Mississipi. Ils habitent alors une petite maison de banlieue classique, et Nick travaille dans un bar, avec sa sœur jumelle. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, Nick découvre en rentrant chez lui sa maison dans un état assez étrange. Amy est absente, leur salon semble sens dessus dessous, et il n’y a aucune indication d’où aurait pu se rendre Amy. Très vite, Nick se retrouve contraint de prévenir la police, et l’enquête débute. Alors que l’enquête progresse, on découvre que ce couple idéal n’est pas si idéal que cela, que Nick n’est peut-être pas un mari parfait, et qu’ils cachent tous les deux beaucoup de secrets. Dans la première partie du roman, le « présent » de l’enquête est entrecoupé de passages du journal d’Amy. Alors que l’enquête avance, on suit en parallèle (grâce au journal d’Amy) le début de l’histoire d’amour de ce couple, et très rapidement le début de leurs problèmes.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas la suite de l’histoire, ou qui ne veulent pas se divulgâcher la lecture, je vous conseille d’arrêter de lire cet article maintenant.

Vous êtes sûr-es de vouloir continuer à me lire ?

Sûr-es ?

Bon, ok, mais je vous aurais prévenu-es.

Il me semblait très compliqué de vous parler de mon ressenti de lecture sans parler de l’histoire dans sa globalité, et j’espère donc que si vous continuez à me lire, c’est que vous n’avez pas peur de vous faire divulgâcher l’intrigue. Dans le film, je me souviens avoir été effrayée au plus haut point par le personnage d’Amy, elle m’avait réellement fait peur, elle m’avait paniquée. Je la trouvais extrêmement flippante et en même temps j’étais fascinée par sa froideur. En lisant le roman, j’avais donc cette image d’une Amy, calculatrice et froide. Je pensais que connaître la fin du film et ses divers rebondissements me ruineraient la lecture, mais contrairement à ce que je pensais, ça ne m’a pas gâché la lecture. Au contraire, j’ai eu l’impression d’être dès le début dans cette position inconfortable de la lectrice qui sait qu’il s’agit d’un piège, et que Nick ne va pas réussir à s’en sortir aussi facilement qu’il semble le croire. Je crois qu’au lieu de me laisser toucher par les récits d’Amy, je les ai directement considérés comme des moyens pour elle de faire tomber Nick. Je suis vraiment satisfaite de ma lecture, puisque j’ai retrouvé cette ambiance que j’avais adoré dans le film, j’ai même trouvé que le livre était plus oppressant, surtout dans la troisième partie du livre.

J’ai également trouvé que le livre était plutôt bien construit. Ce thriller est un récit qui se fait à plusieurs voix, et le risque dans ce genre de récit, c’est de ne pas avoir une distinction stylistique claire entre les personnages. J’ai toujours peur que dans ce genre de roman il n’y ait pas de différence notable entre les différentes voix des personnages, et que le roman soit (du point de vue du style) très uniforme. Ça n’a pas été le cas avec Les Apparences, je trouve que chaque personnage a sa voix, son style, sa manière de parler et de penser, et c’est ce qui participe, selon moi, à la réussite de cette ambiance oppressante.

Je ne suis pas très fan des polars ou thrillers d’habitude, mais j’ai beaucoup aimé Les Apparences, même si j’ai dû parfois arrêter ma lecture car je suis une grosse chochotte et j’avais peur que ça m’empêche de dormir. Je vous le conseille vivement, même si vous avez déjà vu le film, parce que c’est un petit bijou. Il se lit extrêmement rapidement, on est très vite absorbé par l’histoire, et par la machination mise en place par Amy. Je n’ai pas pu m’empêcher de râler après Nick et toutes ses erreurs, et je n’ai pas pu non plus m’empêcher d’être fascinée par Amy. C’est vraiment un très bon thriller, et ça m’a donné envie de lire d’autres thrillers de Gillian Flynn.

J’espère que cet article vous aura plu, je ne suis pas très contente de ma rédaction, mais promis, je vais m’améliorer. Avez-vous déjà lu Les Apparences ? Est-ce que vous aussi les polars et thrillers vous font faire des cauchemars ?

Plein d’amour.

Les ApparencesTitre : Les Apparences
Nom de l’auteur-e : Gillian Flynn
Éditeur : Éditions Livre de poche, collection policier/thriller
Nombre de pages : 696 pages
Prix : 8€60
Date de parution : octobre 2013 (originale : juin 2012)
(clique sur l’image pour accéder au site de l’éditeur, et avoir plus d’infos.)
Publicités

9 réflexions sur “Les Apparences – Gillian Flynn

  1. Je l’avais lu quelques semaines après avoir vu le film au cinéma et j’ai été enchanté de voir que l’adaptation ciné était au final vraiment fidèle au livre. J’ai aimé redécouvrir cet univers et il m’avait soufflé.
    Je pense lire aussi d’autres Gillian Flynn =)

    J'aime

    1. Oui, je suis d’accord avec toi, c’était vraiment chouette de voir que le film a été super fidèle (même si je trouve le personnage de Desi – incarné par Neil Patrick Harris – vraiment plus angoissant dans le livre !)
      Oh ! trop chouette, j’espère qu’on ne sera pas déçues 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s