La Lettre à Helga – Bergsveinn Birgisson

BBmm__vMPOYJ’aime vous parler des lectures qui me touchent, qui me font pleurer, qui me font rire, qui m’habitent. Mais j’aime aussi, et c’est ce que je vais faire dans cet article, vous parler des lectures qui me laissent sur ma faim, qui sont déroutantes, atypiques, inattendues. Comme vous l’avez peut-être deviné, je suis une grande amoureuse des Éditions Zulma, parce que je trouve leurs livres absolument magnifiques. Les couvertures sont toujours magnifiques, et je les trouve bien souvent représentative du contenu du livre, ou de son ambiance. Quand je me suis emparée de La Lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson, je m’attendais à quelque chose de doux, de poétique, de lyrique, j’avais envie d’évasion, et j’avais envie d’avoir froid en Islande. Au final, j’ai trouvé tout autre chose au fil de ma lecture.

La Lettre à Helga c’est l’histoire d’un amour impossible, d’un amour déçu, mais d’un amour qui n’en finit pas d’exister. Bjarni Gíslason, le personnage principal du roman, écrit une très longue lettre à l’amour de sa vie : Helga. Ce qui va pousser Bjarni à écrire cette Lettre à Helga, c’est un retour sur ses terres. Il a en effet quitté la maison de retraite dans laquelle il séjournait, pour revenir, le temps d’un été, sur les lieux où il a travaillé, vécu, mais également sur les lieux où il a rencontré Helga. Dans cette longue lettre, Bjarni retrace l’histoire de sa relation avec Helga, lui fait part des sentiments qui l’habitent, et surtout des regrets qu’il éprouve. En effet, La Lettre à Helga c’est aussi l’histoire d’un adultère : Bjarni a trompé son épouse Unnur – femme qu’il présente au long de sa lettre comme une personne froide, fuyant tout contact physique depuis une opération qui a mal tourné – avec Helga – une femme douce, sensuelle, et solaire. Au fil de la lecture, on va découvrir les raisons qui ont rendu cet amour impossible, on va revivre, grâce à la lettre, les doutes et les interrogations de Bjarni. Ce que l’on comprend aussi c’est que cette longue lettre n’est pas seulement une déclaration d’amour, mais également le retour sur un mode de vie traditionnel et la défense d’un temps qui semble progressivement s’effacer.

Je dois vous avouer que j’ai eu beaucoup de mal à vous résumer ce livre, et que j’ai également du mal à formuler mon ressenti de lecture. Ce livre est incroyable, car il est assez court, et aborde néanmoins un nombre de thèmes et de sujets assez vaste. Je vais essayer de me concentrer uniquement sur mon ressenti, et ne pas vous divulgâcher l’histoire. Tout d’abord, j’aimerais vous expliquer ce que je n’ai pas aimé dans ce roman, ce qui m’a dérangée, et ce qui m’a parfois heurtée. Je crois que ce qui est le plus singulier (et ce qui a été le plus gênant pour moi), c’est la manière qu’a Bjarni de parler d’Helga, de l’amour et du désir qu’il éprouve pour elle. Bjarni étant un homme qui est spécialisé dans l’élevage, et qui a une grande connaissance des bêtes, on trouve bien souvent une association d’Helga, de son corps, voire même de l’acte sexuel à un fait animalier. Je dois avouer que cette trivialité, ce caractère terre-à-terre m’a parfois étouffée, et m’a grandement gênée. En refermant le livre, j’étais en colère, j’avais l’impression que Bjarni ne respectait pas Helga, qu’elle n’était pour lui qu’un moyen d’assouvir ses fantasmes. En réalité, je pense que ce qui m’a gênée, ce qui m’a semblé déplacé, est en réalité une des richesses du livre.

La Lettre à Helga c’est surtout un long chant triste, une plainte mélodieuse et incroyablement lyrique. Bjarni, c’est l’homme qui défend un style de vie qui s’éteint, celui qui voit son monde se renverser. Face à une mécanisation de l’agriculture toujours plus forte, et vers une urbanisation grandissante, la voix de Bjarni se fait véritable éloge d’un monde en voie de disparition. J’ai été incroyablement touchée par la manière qu’à Bjarni de sublimer son travail d’agriculteur et d’éleveur. Je crois que derrière cette trivialité et cette bestialité de l’écriture, il y a l’envie de magnifier les choses « basses », de donner une noblesse et une poésie à sa vie paysanne. Alors, oui, ce ne sont pas des descriptions qui me remuent, je n’ai été émue que par l’évocation sensuelle des paysages, toute la partie « description des bêtes » m’a laissée de marbre. Mais j’ai été touchée par la plainte de Bjarni, et j’ai eu mal au cœur en constatant avec lui la disparition d’un monde simple et marqué d’une certaine pureté.

Je n’ai certes pas eu froid en lisant ce texte, et je n’ai pas retrouvé les descriptions de l’Islande que j’avais adoré chez Indridason. Néanmoins, c’est un livre qui m’a plu, qui m’a remuée (pas toujours d’une façon plaisante, certes), et qui m’a marquée. Ce livre a plus été pour moi une expérience, qu’un joli moment de lecture. J’ai été confrontée à un univers qui m’était inconnu, et dans lequel il m’était difficile d’évoluer. Je ne sais pas si cet article vous aura donné une envie folle de lire ce livre, mais j’ai trouvé que c’était assez intéressant de vous parler d’un livre qui m’avait mise dans une position inconfortable.

Dites moi, mes petits loutrons, est-ce que vous avez déjà lu un livre comme La Lettre à Helage ? Un livre qui vous a causé de l’inconfort et de la gêne, mais qui s’est avéré être finalement un livre marquant et dont vous avez tiré du positif ?

LaSolutionEsquimauAWTitre : La Lettre à Helga
Nom de l’auteur-e : Bergsveinn Birgisson
Éditeur Éditions Zulma (ou chez Points)
Nombre de pages : 144 pages
Prix : 16€50 (et 6€50 chez Points)
Date de parution : août 2013 (février 2015 chez Points)
(clique sur l’image pour accéder au site de l’éditeur, et avoir plus d’infos. J’ai aussi mis le lien de l’édition de Points, vous n’avez qu’à cliquer ici)
Publicités

2 réflexions sur “La Lettre à Helga – Bergsveinn Birgisson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s