Bilan culturel #1 – Janvier

bilan culturel de janvier 3

Je vous avais parlé, il y a un petit moment, d’un article « bilan culturel » pour ce premier mois de l’année 2016. Je sais qu’on est mi-février, et que par conséquent, il est un peu tard pour faire ce genre d’article, mais j’avais envie de le faire, j’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur. Durant ce mois de janvier j’ai lu énormément de romans, et je n’ai pas pu vous faire un article sur chacune de ces lectures, non pas parce que je manquais de temps, mais surtout parce que je trouvais que certains livres étaient trop courts (ou m’avaient trop peu marquée) pour donner lieu à un article entier. Je vais donc vous présenter ici, très brièvement, deux livres qui m’ont beaucoup plu, et auxquels je n’ai pu consacrer un article entier.

Les humeurs insolubles - Paolo GiordanoLes humeurs insolubles de Paolo Giordano (16€, sorti en octobre 2015) : ce roman est l’histoire d’un deuil un peu singulier, puisque ce n’est pas le deuil d’une personne qui était proche des personnages principaux (ce n’est pas un parent par exemple) mais plutôt la perte d’une présence. Le narrateur évoque en effet la mort de Madame A. qui, avec la grossesse de sa femme, était devenue une présence constante dans leur vie. En parlant de la mort de cette femme, il revient sur un temps heureux qui semble révolu. Ce livre, c’est un peu l’histoire de personnages qui font le bilan de leur vie et de leurs désirs et aspirations. Ce qui m’a énormément touchée, c’est que ce roman retrace la mort lente (puisqu’elle a un cancer) de Madame A., on la voit mourir à petit feu, c’est une fatalité, annoncée dès le début du roman, et c’est aussi dur à lire pour le lecteur que cela l’est à raconter pour le narrateur. J’ai moins aimé ce roman que La Solitude des nombres premiers, mais cela reste néanmoins une lecture marquante (même si elle ne m’habite pas). (clique sur l’image pour aller sur le site de l’éditeur et avoir plus d’informations)

Bouche cousue - Marion Muller ColardBouche cousue de Marion Muller – Colard (7€, sorti en janvier 2016) : il s’agit ici d’un livre ado, à mi-chemin entre un roman et une nouvelle. Bouche cousue est une fiction qui aborde de plein fouet la question de l’homosexualité, et surtout la question du coming-out. Amandana, renommée Amande, lors d’un repas en famille apprend que son neveu a embrassé un garçon, et constate – non sans une certaine tristesse – que ses parents semblent lui en vouloir. Le sort de son neveu la renvoie immédiatement à ce qu’elle a pu vivre, elle, avec ses parents, alors âgée du même âge que Tom (son neveu). Ce livre est un petit bijou, il est chargé d’une tendresse indéniable, la confession d’Amande m’a énormément émue, parce qu’elle est faite de façon très pudique. Amande nous invite dans son intimité, et nous délivre une histoire incroyablement touchante : celle de la découverte de son homosexualité. J’ai trouvé ce roman très juste, et totalement exempt de voyeurisme ou d’application de stéréotypes classiques, ce qui fait beaucoup de bien. (clique sur l’image pour aller sur le site de l’éditeur et avoir plus d’informations)

Ensuite, en janvier, j’avais décidé de regarder plus de documentaires, de me cultiver un petit peu. Je n’ai pas vu un documentaire par semaine comme je l’avais souhaité (par manque de temps et d’investissement), mais j’en ai vu deux qui m’ont vraiment marquée.

La Domination masculine : ça faisait longtemps que je voulais regarder ce documentaire, et que je repoussais toujours son visionnage, il m’a paru presque nécessaire de commencer par celui-ci en 2016. Ce documentaire évoque des thèmes multiples, mais se rattachant toujours à la problématique de l’inégalité homme-femme. On y trouve par exemple une réflexion sur les représentations du corps féminin et masculin, une réflexion sur les inégalités au travail entre hommes et femmes, des tables rondes de féministes québécoises qui réfléchissent aux nouveaux objectifs de la lutte féministe. Si on trouve des choses assez drôles (pour moi, en tout cas) du fait de leur aberration comme des hommes revendiquant un mouvement masculiniste pour faire face à la pression du féminisme, le documentaire s’attarde assez longuement sur la question des violences conjugales, ce qui est assez difficile à regarder, mais malheureusement une réalité sur laquelle on ne peut fermer les yeux. Je vous le recommande vivement.

Les Nouveaux Chiens de garde : je suis tombée sur ce documentaire un peu au hasard, en regardant une liste SensCritique. Le sujet m’a interpellée, puisqu’il s’agissait de faire voir les liens ténus entre les grands médias (« les médias mainstream ») et les hommes politiques. C’était extrêmement intéressant, et toute la partie sur les nouveaux « intellectuels » et « polémistes » amène clairement à se méfier des grands débats que nous offrent les grandes chaînes. Sans pour autant renverser tous mes cadres de pensée, ce documentaire m’a appris énormément de choses. Je pense que c’est un documentaire qu’il est intéressant de regarder, surtout dans cette période où l’info est traité à la va-vite dans les médias mainstream et que de nombreux raccourcis sont faits.

Enfin, je pense qu’il est peut être intéressant de vous parler des vidéos qui m’ont marquée ou qui m’ont simplement plu, ça peut peut-être intéresser certain-es :

  • la vidéo de Data Gueule « Quand la boucherie, le monde pleure » : cette vidéo n’est absolument pas un appel à une conversion au végétarisme (ou du moins, je ne l’ai pas comprise comme cela), il s’agit plus de mettre en évidence l’impact de notre consommation de viande sur la planète. Ça a confirmé chez moi une orientation que j’ai commencé à donner à ma vie, et ça m’encourage à continuer de réfléchir à ce que je consomme.
  • la vidéo de Coline sur comment réduire le gaspillage dans sa salle de bain : encore une fois, je ne cherche pas à vous culpabiliser et à vous faire changer totalement de mode de vie. Cette vidéo m’a permis de prendre conscience du fait que ma routine beauté, en plus de ne pas être 100% safe pour ma peau et mon corps (j’ai encore beaucoup de produits avec des compositions pas très très tip-top), génère bien trop de déchets. C’est cette vidéo qui a motivé mon passage aux cotons recyclables, à un démaquillage à l’huile végétale. Plus généralement, si vous êtes dans mon cas, avec l’envie de consommer mieux, d’être plus responsable, sans pour autant passer directement au tout bio, je vous conseille de regarder les vidéos de Coline sur tout ce qui touche au « Go green » !
  • la vidéo de Thomas Frank « Stop Trying to « Find Your Passion » »  : cette vidéo m’a fait un bien fou, elle m’a énormément rassurée. En effet, pendant très longtemps, j’ai eu l’impression d’être extrêmement fade parce que je n’avais pas de passion, j’aime beaucoup plusieurs choses, mais je ne sais pas si je les considère réellement comme des passions. Si vous êtes dans mon cas, je vous conseille cette vidéo, qui permet de relativiser un petit peu. Et sinon, n’hésitez pas à regarder les autres vidéos de Thomas Frank sur comment mieux bosser, trouver sa méthode, s’organiser, elles sont très intéressantes, très bien faites, et motivantes (je ne me suis jamais sentie stressée après avoir vu une de ses vidéos).

Je ne sais pas si ce type d’article vous plaît, si vous trouvez qu’il est intéressant et s’il vous donne envie de lire, ou voir ce que je vous propose. Je serais assez curieuse de savoir ce que vous en pensez, afin de voir si j’en fais un rendez vous mensuel ou non ! Bonne journée mes petits loutrons !

(je suis désolée pour l’image de cet article, je suis actuellement en vacances à la montagne, et je bricole les choses comme je peux, j’essaierai de trouver une situation plus jolie pour les autres fois, si ce concept d’articles vous plait vraiment !)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s